INFOS Mediapart – Privatisation de Grignon : l’intérêt financier pour l’État est quasi nul – 28/10/21

Amélie Poinssot - Mediapart - Jeudi 28 octobre  2021

Privatisation de Grignon : l’intérêt financier pour l’État est quasi nul

Le rachat du domaine public de Grignon, dans les Yvelines, par le promoteur Altarea Cogedim, n’alimentera guère les caisses de l’État. Selon nos informations, un dispositif fiscal « monuments historiques » entraînera un manque à gagner de près de 6 millions d’euros.

 

Après notre vidéo décryptant la défiscalisation des Monuments Historiques, nouvelles infos de Mediapart et sa journaliste Amélie Poinssot.
  • Elle confirme les 6M€ de défiscalisation et révèle que :
  • La SEM IdF (la région) apporte 10,94M€ pour racheter les labos dont 8,9M de fonds publics
  • Le département dépense 2,46M€ pour le rachat des terres agricoles et la forêt
On récapitule, 18-6-8,9-2,46 = 840000€ restant, belle opération pour Altarea mais “plus aucun intérêt financier pour l’État.”
Résultat, un démantèlement complet du site et une unité qui vole en éclats avec l'arrivée de très nombreux partenaires.
“Bref, l’exact contraire de ce que demandent les élèves d’AgroParisTech depuis des mois.” dont le mot d’ordre était “maintien de l’unité du site, et de sa vocation pédagogique.” rappelle Amélie Poinssot.
Et d'ajouter :
“Il y a comme un hiatus entre l’affichage politique et l’opération d’Altarea.”
On confirme !
A l'approche de la #COP26, iI est plus que temps temps de créer un centre dédié à l'agriculture, l'alimentation et l'environnement à Grignon pour répondre aux enjeux de la transition de nos systèmes agricoles et alimentaires !